Discours de fin de mandat

Messieurs les présidents, madame et messieurs les membres du comité directeur, bonjour.

Le cœur a ses raisons que la raison ignore. C'est avec un grand regret que je ne poursuis pas l'aventure avec vous. Des raisons professionnelles et personnelles m'ont poussé à ne pas me représenter.

Je dois vous avouer que je n’avais présidé aucune association. J’ai eu la chance, dans ce comité, d’hériter d’une situation financière saine. Vous avez pu constater lors de l’AG Financière qu’elle l’est encore plus.

J'ai assuré un court intérim de trois ans, suite à la démission de monsieur Richard Burger en 2017. Et pourtant ! Que d'événements durant ces trois années. Je ne retiendrai que les positifs. Je vais vous les lister, pêle-mêle, en vous précisant que certains ne sont absolument pas de mon fait.

 

- Cette mandature a commencé par deux cyclones et s'est achevée par une pandémie : tout est grand chez les grands.

Trêve de plaisanterie, je poursuis :

- Visite de Bernard Laporte, président de la FFR : la première dans la zone Antilles-Guyane depuis Albert Ferrasse, en Guyane, dans les années 80.

- Mise aux normes des locaux du comité.

- Réception de défibrillateurs sympathiquement offerts par l'association "cœurs de jumeaux".

- Recrutement d'une secrétaire-comptable.

- Recrutement d'un CRT ER, monsieur Bastien Lély et d'un CTC monsieur Olivier Hilaric.

- Promotion de notre ancien CRT, monsieur Alexis Grosset, au poste de CTL Outremer zone Antilles-Guyane.

- L’arrivée de techniciens a permis de nombreuses interventions en milieu scolaire, suite à la signature de conventions.

- Redéploiement de techniciens sur le terrain afin d'assurer la formation des éducateurs.

- Mise en place d'un stage d'été à destination des jeunes, encadrés par nos techniciens, par monsieur Marc Lièvremont, ancien joueur et entraîneur de l'équipe de France, deux fois finaliste de la coupe du Monde, et par monsieur Brian Liebenberg et monsieur Alain Hyardet, ancien internationaux Français.

- Le centre d’entraînement labellisé est devenu Pôle outremer.

- Mise en place de séances de sophrologie au pôle outremer à destination des stagiaires.

- Participation avec les autres présidents d'outremer à l'élaboration du Plan d'Orientation Stratégique de la ligue Outremer.

- Elaboration du Plan d'Orientation Stratégique du CTRG.

- Rétablissement des relations avec la RAN.

- Restauration de relations normales avec le CROSGUA

- Participation de la sélection 7's senior hommes aux deux premiers TAG 7's avec deux victoires à la clef.

- Participation de la sélection 7's senior hommes à la finale du championnat de France 7's à Béziers.

- Nouveau titre au TAG 7's féminin en 2019 après celui de 2012.

- Victoire au TAG M19 en 2018 (annulation des épreuves en 2019 - Guyane et 2020 Covid).

- Victoire au TAG M16 en 2020 (annulation des épreuves en 2019 – Guyane).

- Victoires au TAG M14 en 2018 et 2019 (annulation des épreuves en 2020 – Covid).

- Participation de nos sélections seniors 7's hommes et femmes au tournoi de la Barbade.

- Participation de la sélection 7's senior hommes au tournoi de la Caraïbe organisé par la RAN.

- Victoire de la sélection de Guadeloupe senior au championnat 2ème division de la Caraïbe à XV, organisé par la RAN.

- Victoire de la sélection de Guadeloupe senior au championnat 1ère division de la Caraïbe Sud, organisé par la RAN, et qualification pour la finale de la Caraïbe aux Bermudes (malheureusement perdue chez eux).

- Création au niveau de la zone Antilles-Guyane d'un stage à destination des cadettes. Deux guadeloupéennes ont intégré la sélection outremer qui a participé au championnat de France inter-zones à Angoulême en 2019. L'une d'elle en était la capitaine.

- Création au niveau de la zone Antilles-Guyane, pour les M16 et les M14 d'un stage au moment de leurs TAG respectifs.

- Mise en place, avec l'aide de nos amis martiniquais, de championnats Antilles pour les seniors hommes et femmes, les M19 et les M16. Malheureusement, la crise sanitaire ne nous a pas permis de les débuter.

- Organisation du tournoi Antilles-Guyane 2019 à Saint-Barthélemy, récompensant ainsi le club des Barracudas, qui porte haut les couleurs du comité dans ces compétitions.

- Diffusion en direct sur Facebook de matches de championnats.

Pour terminer, je tiens à remercier la DJRCS de Guadeloupe et le conseil régional qui nous accompagnent depuis de nombreuses années.

Je remercie toute la FFR, élus et salariés, pour l'aide et le soutien sans faille qu'ils nous ont apportés depuis l'élection de Bernard Laporte.

Je remercie aussi tous les présidents de club pour cette mandature plutôt calme. Je souhaite que dans l'avenir, cette absence d'animosité perdure.

Je remercie tous les présidents des comités d'outremer, avec qui j'ai participé à des réunions de travail constructives, conviviales, sans heurts (peut-être quelques tensions au moment de la répartition des subventions ANS).

Parmi tous les présidents dont je viens de parler, je souhaite m’attarder sur Laurent Cathelot, président des Barracudas de Saint-Barthélemy durant trois ans, et Dominique Castella, président du comité de Guyane : « Lolo, Doumé, je vous aime ! »

Je remercie ceux qui m'ont soutenu au plus près pendant ces trois années, Jean-Louis, Jocelyne, Roland, Gilles.

Il y en a un qui doit se dire, saperlipopette, il m'a oublié. Je veux parler de celui qui a tant fait pour le rugby guadeloupéen depuis trois décennies, celui que Félix Labor avait déjà complimenté dans son mémoire aux débuts des années 2000, Dominique Graniou. « Domi, moi aussi, j'te bade ! »

Enfin, je voudrais remercier particulièrement Alexis pour son aide, ses conseils, sa disponibilité. Sans lui, ces trois dernières années auraient été très difficiles.

Je conclus en répétant ce que j’avais dit aux Bermudes, mais aujourd’hui je vais le dire en Français : « Bonne chance ».

Fabrice Corlay, président du comité territorial de rugby de Guadeloupe.